Le jury 2016

marie02

Guadeloupéenne,  je garde dans mon cœur la chaleur de mon île.

 Trielloise depuis 1992, je suis très heureuse de vivre dans cette ville " tri iles" accueillante et chaleureuse, en bordure de Seine.

Aujourd’hui, c’est un grand honneur pour moi d’être maire adjointe de Triel-sur-Seine, chargée des associations, de la culture et de la communication.

Je suis passionnée par l'Histoire et les relations Humaines, j’aime également la littérature, la peinture, le cinéma ainsi que la photo et le court métrage photographique.

Spectatrice assidue des Galas audiovisuels organisés par le photo club de Triel, je suis très contente cette année de participer activement  au festival international audiovisuel de « La Coupe Lumière » organisé par une des associations les plus actives de la ville : Clic Triel.

Je vais m'investir avec le plus grand soin dans la fonction de juge qui m'a été confiée. Les qualités  visuelles, sonores et bien entendu  émotionnelles  seront mes priorités pour cette "Coupe Lumière 2016".

J'espère en être digne.


Manuela MARIE

Informaticien à la retraite, j’ai longtemps pratiqué la photographie argentique et la vidéo.

L’arrivée du numérique, et le fait de disposer de plus de temps, m’a permis de découvrir et m’intéresser au diaporama numérique que j’appelle plus volontiers montage audiovisuel.

J’assiste régulièrement à des festivals ou l’on peut apprécier la diversité, la créativité et la maitrise techniques des courts métrages présentés.

En tant que spectateur, il me semble qu’une part importante du ressenti (en plus du scenario, de la qualité visuelle, de la cohérence….), est liée à la bande sonore qui supporte les images, le rythme, et l’ambiance.

Christian JUINO

juino01

terrienne01


J’ai commencé à pratiquer le diaporama en 1967 au sein d’un club photo parisien. En 1970, j’abandonne, pour des raisons familiales et professionnelles, ce début de commencement de passion. Après plus de 35 ans d’interruption je renoue avec elle, en 2005, à la faveur d’une heureuse conjonction entre la découverte de la technique numérique et le moment où j’ai pu légitimement faire valoir mes droits à la retraite (37 ans et demi comme ingénieur-designer dans une grande entreprise parisienne de transport souterrain…et un peu aérien).

Au cours de cette décennie, j’ai réalisé une cinquantaine de montages numériques (à voir sur mon site : www.jean-louis-terrienne.fr .

Au sein de ce jury, je m’efforcerai de mettre en évidence des œuvres capables de séduire le grand public, celui qui ne connait pas encore notre discipline et qui reste à conquérir : par la force de l’émotion, la nouveauté de l’écriture, l’authenticité de la démarche et le sens du spectacle.

C’est un point de vue… y’en a d’autres à coup sûr ; notamment ceux de mes deux collègues du jury qui s’appliqueront, je n’en doute pas, à les faire valoir avec conviction et persuasion…


Jean-Louis TERRIENNE